Hôtel de ville | 60, rue de la République - 69680 CHASSIEU | Tél. 04 72 05 44 00 | HORAIRES | PLAN | CONTACT

Chassieu.fr
Localiser la mairie de Chassieu

Hôtel de ville

60, rue de la République - 69680 CHASSIEU
Tél. 04 72 05 44 00 - fax 04 78 49 86 36
Formulaire de contactHorairesLes services municipaux

Agenda

Cadre de vie du 15 mai au 20 juin 2017 Enquête publique PDU Sytral Plus d'infos...

Toutes les dates
Accueil>Cadre de vie>Le développement durable>Les principes du développement durable

Les principes du développement durable

Les 4 piliers du développement durable

  • l'économie
  • le social
  • l'environnement
  • la gouvernance

Définition

En 1987, la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le rapport Brundtland définit le développement durable comme « le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ".

Les dates clés

 1972 : la Conférence de Stockholm
introduit un modèle de développement économique compatible avec l’équité sociale et la prudence écologique, qui serait basé sur la satisfaction des besoins plutôt que sur une augmentation incontrôlée de l’offre. Le concept d’éco-développement est né.

 1987 : le Rapport Brundtland
de la commission mondiale sur l’environnement et le développement intitulé « notre avenir à tous » popularise le développement durable en énonçant sa première définition.

 1992 : la Conférence de Rio
ou « Sommet de la Terre », amène 178 pays à adopter la Déclaration de Rio (27 principes) et le programme d’Action 21. Ce programme constitue un plan global d’actions pour le 21e siècle. Les conventions sur la biodiversité et le changement climatique ainsi que la déclaration sur les principes de gestion des forêts sont également signées.

 1997 : la Conférence de New York  
se tient 5 ans après celle de Rio. L’assemblée générale des Nations Unies tire un bilan de la mise en œuvre du programme Action 21. Cette conférence représente un constat d’échec relatif. Les chefs d’État ne s’entendent pas sur une déclaration politique commune.

 1997 : le Protocole de Kyoto
fixe, aux pays développés, des objectifs chiffrés, juridiquement contraignants, de réduction ou de limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2008-2012. Le protocole était ratifié par 191 États en 2011.

 2002 : la Conférence de Johannesburg
encore dénommée « Sommet mondial sur le développement durable », avait pour objectif de dresser le bilan de la mise en œuvre des engagements pris dix ans auparavant à Rio. 180 États étaient présents dont une centaine de chefs d’État et de gouvernement. Ils ont signé la déclaration de Johannesburg sur le développement durable et adopté un plan d’application.
Celui-ci porte essentiellement sur l’éradication de la pauvreté, la modification des modes de consommation et de production non viables, la protection et la gestion des ressources naturelles aux fins du développement économique et social, le développement durable à l’ère de la mondialisation, la santé, le développement durable des petits États insulaires en développement, des initiatives en faveur du développement durable de l’Afrique et des initiatives régionales.

 2009 : le Sommet de l’ONU sur le climat de Copenhague (l’après-Kyoto)
L’enjeu principal en est simple : réduire considérablement nos émissions de gaz à effet de serre pour que l’augmentation de la température moyenne de notre planète soit inférieure à 2°C d’ici à la fin du siècle.

En savoir plus sur le développement durable

La mairie et vous

Cadre de vie

Au quotidien

De 0 à 25 ans

Vivre ensemble

Culture

Sport

Associations